CH. D'ARMAILHAC
  • CH. D'ARMAILHAC
  • Récompenses concours

Château D'ARMAILHAC 2016 Rouge - Bordeaux - Pauillac

65,00 € TTC

  • Millésime 2016
  • Couleur Rouge
  • Appellation Pauillac
  • Degré d'alcool 13.5
  • Classification 5ème cru classé
  • En stock
Ajouter à ma liste d'envie
Vous devez être connecté

65,00 € TTC
  • Cépages
    62% Cabernet Sauvignon, 28% Merlot, 8% Cabernet Franc, 2% Petit Verdot
  • Niveau de garde
    De 2021 à 2046
  • Notations
    Vinous (Antonio Galloni) 92-92, Jeb Dunnuck 94, Wine Advocate (Lisa Perrotti) 93, Wine Spectator 93, Revue du Vin de France 16-16,5, James Suckling 95, Wine Enthusiast 92-94, Wine Advocate 92-94
  • Température de service
    17-18°C
  • Récompenses
    Coup de coeur Guide Hachette

Accords mets vins pour Château D'ARMAILHAC

Gibier
Viande rouge grillée
Viande blanche grillée
Fromage à pâte dure

L'appellation Pauillac

Une concentration de grands vins puisque 3 des 5 premiers crus classés en 1855 sont issus de l’appellation Pauillac (1204 hectares). Ces vins qui allient la finesse de la sève et le pouvoir corsé des tannins, font appel à une palette aromatique incroyablement riche : cerise noire, réglisse, griotte, rose, iris, fumé, etc. qui rend chaque dégustation unique. C’est un vin qui, en vieillissant, révèlera peu à peu son bouquet et sa finesse.

Notes de dégustation pour Château D'ARMAILHAC

La couleur est sombre et profonde avec des reflets violacés. Sur un plan aromatique, le nez, intense et complexe, exhale une parfaite maturité du fruit. A l'aération se succèdent ensuite des notes gourmandes de torréfaction associées aux arômes de mûre. L'attaque est dense et charnue. Le milieu de bouche révèle des tanins élégants et enrobés, qui laissent entrevoir des saveurs de réglisse, le tout nuancé par un boisé fin et élégant. La finale, longue et savoureuse, se prolonge sur des arômes de fruits rouges et des notes chocolatées..

La propriété

Histoire et propriétaires : le Baron Philippe de Rothschild


Les propriétaires de parcelles étaient historiquement Dominique et Guilhem d'Armailhacq. A la fin du XVIIIe siècle, ce vignoble appelé Mouton d'Armailhacq atteint alors 52 hectares. En 187...

Vous aimerez aussi