LE CLARENCE DE HAUT BRION
  • LE CLARENCE DE HAUT BRION

LE CLARENCE DE HAUT-BRION 2015 Rouge - Bordeaux - Pessac-Léognan

145,00 € TTC

  • 2015
  • Rouge
  • Pessac-Léognan
  • 14.5°C
  • 2ème vin
  • En stock
  • Disponible en magasin
Ajouter à ma liste d'envie
Vous devez être connecté

145,00 € TTC
  • Cépages
    42% Cabernet Sauvignon, 57% Merlot noir, 1% Cabernet Franc
  • Niveau de garde
    De 2020 à 2039
  • Notations
    René Gabriel 17, Vinous (Antonio Galloni) 92, Jeb Dunnuck 91, Vinous (Neal Martin) ? ?, Wine Spectator 94, Vinous 92, Decanter 91, James Suckling 95, Wine Advocate (Neal Martin) 92, Wine Enthusiast 93-95, Wine Advocate 93 +
  • Température de service
    17-18°C
  • Récompenses
    Coup de coeur Guide Hachette

Accords mets vins pour LE CLARENCE DE HAUT-BRION

Viande rouge en sauce
Poisson en sauce
Viande blanche grillée
Charcuterie

L'appellation Pessac-Léognan

L’appellation Pessac-Léognan s’étend sur 1639 hectares. Les vins rouges issus de cette appellation présente une robe profonde teintée de cerise noire. Au-delà de leur arôme fruité, ils développent un bouquet d’amandes grillées et de résine. Vins charnus et équilibrés, la dégustation laisse en bouche une belle finale. Ces vins ont une grande aptitude au vieillissement. Le vins blancs secs de l'appellation présentent une palette aromatique riche et variée avec des notes de fleur de genêt, de noisette d'agrumes, d'acacia, de cire d'abeille, de pêche et de nectarine. En bouche, les vins sont complexes, intenses, frais et fruités avec une longue finale aromatique.

Notes de dégustation pour LE CLARENCE DE HAUT-BRION

Couleur nette et franche. Au nez, le fruité est très vite enveloppé par l'ensemble des tannins volumineux et fermes. En bouche, le vin est ample, ferme, long, les notes de café, de cacao, de fruit grillé, caramélisé, apparaissent progressivement. L'impression est celle d'un vin très structuré et très vineux.

La propriété

Le Château Haut-Brion fut, si l'on peut dire, premier en tout. Doyen des crus bordelais, son histoire débute en 1553 lorsque Jean de Pontac achète le fief de Haut-Brion. Un siècle plus tard son petit fils crée la notion de cru à une époque où la plupart des vins étaient vendus anonymement. Déjà soucieux de la qualité il s'ouvre à la science de la vinification et pratique l' ouillage, le soutirage et devient un adepte du vieillissement en barriques. Plus tard, en 1855, ce Graves intègre logiquement le rang des premiers crus classés aux côtés des médocains. rnEntre temps le Château a connu d'illustres propriétaires dont Commynes, Beyermann, et surtout Talleyrand, tous animés du même souci de qualité. En 1935 il est acheté par Clarence Dillon, et demeure actuellement la propriété de ses descendants. Les siècles de succès n'ont pas endormi la volonté d'innovation : dans les années 1960 le domaine est le premier à utiliser de nouvelles cuves de fermentation en inox, plus récemment il a été le premier à rechercher l'amélioration de ses cépages par la sélection clonale. Jean-Bernard Delmas, l'actuel directeur, poursuit aujourd'hui cette quête de la qualité qui caractérise si bien ce magnifique domaine.

Vous aimerez aussi