CH. SAINT PIERRE
  • CH. SAINT PIERRE
-12%

Château SAINT-PIERRE 2015 Rouge - Bordeaux - Saint-Julien

68,90 € 60,63 € TTC

  • 2015
  • Rouge
  • Saint-Julien
  • 13.5°C
  • 4ème cru classé
  • En stock
Ajouter à ma liste d'envie
Vous devez être connecté

68,90 € 60,60 € TTC
  • Notations
    Le Point 17, René Gabriel 19, Vinous (Antonio Galloni) 94, Jeb Dunnuck 97, Vinous (Neal Martin) 95, Wine Spectator 93, Vinous 94, Decanter 93, James Suckling 92, Wine Advocate (Neal Martin) 94, Wine Enthusiast 89-91, Wine Advocate 91 +
  • Température de service
    17-18°C

L'appellation Saint-Julien

11 crus classés représentent 80% de cette appellation dont l’étendue est de 909 hectares. Les vins d’appellation Saint-Julien présentent une palette aromatique intense dominée par des notes de myrtilles et de cassis ou encore de réglisse et de tabac. Malgré des tannins puissants, ces vins sont raffinés et veloutés et font preuve en bouche d’une belle densité.

La propriété

Ce domaine est l'un des plus anciens du Médoc. Dès 1693, les archivent attestent de l'existence d'une propriété vinicole, appelée alors `Serançan` appartenant au Marquis de Cheverry.rnSous le règne de Louis XV, le Baron de Saint-Pierre achète ce domaine, lui donne son nom et le conserve jusqu'à sa mort. Son héritage fut partagé entre ses deux filles, ce qui conduisit à la scission de la propriété. Un état de fait qui n'exclua pas pas Saint-Pierre du classement de 1855 : il apparaissait en tête de liste des quatrièmes crus classés. Suit une période très compliquée durant laquelle les deux parties du domaine passent de mains en mains. En 1892, Léon Sevaistre reprend une moitié de château tant et si bien qu'à la fin du XIXè siècle, Saint-Pierre se partage entre deux familles et vit sous deux étiquettes : Saint-Pierre-Sevaistre et Saint-Pierre-Bontemps-Dubarry. rnDans les année 1920, un négociant anversois, M. Van den Busche, réunit les deux domaines à l'exception des chais achetés par Alfred Martin qui recherchait de la place pour entreposer ses barriques.rnEn 1981, c'est la demeure du Château Saint-Pierre qu'Henri Martin achète, séduit par le site et l'espace qui lui permettront de construire un chai à bouteilles. 1982, ultime étape, achat du vignoble aux héritiers de M. van den Busche. Le Château Saint-Pierre-Sevaistre est mort, vive le Château Saint-Pierre ! Au cours de sa longue histoire, le Château Saint-Pierre a été en permanence divisé, regroupé, puis à nouveau scindé. On retiendra qu'après avoir fait naître le Château Gloria, Henri Martin a redonné vie et intégrité au Château Saint-Pierre, en rassemblant le vignoble, la demeure, le chai. rn
Voir tous les vins de cette propriété

Vous aimerez aussi