LA SIRENE DE GISCOURS
  • LA SIRENE DE GISCOURS

LA SIRENE DE GISCOURS 2018 Rouge - Bordeaux - Margaux

28,80 € TTC

  • 2018
  • Rouge
  • Margaux
  • 14.0°C
  • 2ème vin
  • En stock
Ajouter à ma liste d'envie
Vous devez être connecté

28,80 € TTC
  • Cépages
    35% Merlot, 65% Cabernet Sauvignon
  • Notations
    Vinous (Antonio Galloni) 89-92, Vinous (Neal Martin) 85-87, Wine Advocate (Lisa Perrotti) 87-89, Decanter 89, James Suckling 94
  • Température de service
    17-18°C

Accords mets vins pour LA SIRENE DE GISCOURS

Gibier
Viande rouge grillée
Viande blanche grillée
Fromage à pâte dure

L'appellation Margaux

1493 hectares de vignes sur lesquels on trouve le plus grand nombre de crus classés (21) dont un premier cru, le Château Margaux. D’une grande féminité, les vins de Margaux présentent un bouquet subtil qui mêle de délicats arômes fruités tels que la groseille, floraux et épicés. En bouche, la richesse des tanins s’accompagne d’une infinie souplesse.

Notes de dégustation pour LA SIRENE DE GISCOURS

Avec ce millésime 2019, nous avons gardé la typicité de Château Giscours, sa puissance, son charnu, tout en travaillant sur deux notions qui nous tiennent à coeur : l’éclat aromatique et la finesse des tannins. Château Giscours donne, avec ce millésime 2019, sa pleine mesure :
tout en précision et en équilibre.

La propriété

Giscours est riche d’une histoire fort ancienne remontant au XIVe siècle. Un donjon défensif surplombait alors une campagne sauvage et inhospitalière. En 1552, Pierre de Lhomme, riche drapier bordelais acheta la maison noble de « Guyscoutz », constitua autour un vaste domaine et planta les toutes premières vignes. L’aventure viticole était en marche et les successeurs de notre riche marchand surent à leur tour apporter leur pierre à ce formidable édifice. C’est au XIXe siècle, sous l’impulsion des Promis, des Pescatore et autres Cruse que Giscours se pare de ses plus beaux atours : transformation du château en palais néoclassique, aménagement d’un parc aux essences rares par le paysagiste Eugène Bülher, modernisation des outils de productions avec la construction d’immenses bâtiments d’exploitation, dont la célèbre « Ferme Suzanne » … rnL’histoire de Giscours est passionnante et les anecdotes innombrables…rnEn 1995, Eric Albada Jelgersma, homme d’affaires hollandais en reprend l’exploitation et entreprend un méticuleux travail de remise en état du vignoble ainsi que la rénovation des bâtiments pour redonner toute la noblesse qui sied à ce Troisième Grand Cru Classé de 1855.

Vous aimerez aussi