CH. COUHINS LURTON
  • CH. COUHINS LURTON

Château COUHINS LURTON 2011 Rouge - Bordeaux - Pessac-Léognan

35,00 € TTC

  • 2011
  • Rouge
  • Pessac-Léognan
  • 13.5°C
  • Cru classé
  • Épuisé
Ajouter à ma liste d'envie
Vous devez être connecté

35,00 € TTC
Il ne reste que 0 bouteille(s) disponible(s) en ligne dont 0 bouteille(s) en magasin.

  • Cépages
    23% Cabernet Sauvignon, 77% Merlot
  • Niveau de garde
    De 2013 à 2026
  • Notations
    Jean Marc Quarin 14,75, Wine Spectator 87-90, Revue du Vin de France 14
  • Température de service
    17-18°C
  • Récompenses
    Coup de coeur Guide Hachette

Accords mets vins pour Château COUHINS LURTON

Viande rouge en sauce
Poisson en sauce
Viande blanche grillée
Charcuterie

L'appellation Pessac-Léognan

L’appellation Pessac-Léognan s’étend sur 1639 hectares. Les vins rouges issus de cette appellation présente une robe profonde teintée de cerise noire. Au-delà de leur arôme fruité, ils développent un bouquet d’amandes grillées et de résine. Vins charnus et équilibrés, la dégustation laisse en bouche une belle finale. Ces vins ont une grande aptitude au vieillissement. Le vins blancs secs de l'appellation présentent une palette aromatique riche et variée avec des notes de fleur de genêt, de noisette d'agrumes, d'acacia, de cire d'abeille, de pêche et de nectarine. En bouche, les vins sont complexes, intenses, frais et fruités avec une longue finale aromatique.

Notes de dégustation pour Château COUHINS LURTON

On reste attentif de longues secondes à l’expression de ses arômes, tout en élégance et raffinement. Rien d’explosif, mais on perçoit la race sous-jacente, les fruits noirs à peine masqués par des notes brulées issues de l’élevage en barriques. En bouche, l’attaque est souple, presque suave, mais très riche. Fruits, noirs, chocolat, tabac blond se mêlent, portés par des tanins fondus. Il est très charnu.

La propriété

Connu à la fin du XVIIème siècle, sous le nom de `Bourdieu de la Gravette`, le domaine de Couhins resta plus d'un siècle aux mains de la famille Banchereau, notaires bordelais trés renommés, qui façonnèrent les principaux caractères de ce lieu et contribuèrent à la promotion de ses vins.rnDevenu, dans les années 80, propriété des Hanappier, grands négociants de Bordeaux, Couhins fut modernisé et embelli. Le château et son parc furent restaurés et on fit appel pour ce dernier au paysagiste L. Le Breton. rnAndré Lurton prit en fermage le vignoble de Couhins de 1967 à 1979 et en 1970 acheta une partie du domaine qui était devenu, entre temps, propriété de l'Institut National de la Recherche Agronomique. Il l'exploite aujourd'hui sous le nom de Couhins-Lurton avec le titre de Cru classé de Graves.
Voir tous les vins de cette propriété

Vous aimerez aussi