CH. HAUT BAGES LIBERAL
  • CH. HAUT BAGES LIBERAL
-12%

Château HAUT-BAGES LIBERAL 2014 Rouge - Bordeaux - Pauillac

40,00 € 35,20 € TTC

  • 2014
  • Rouge
  • Pauillac
  • 5ème cru classé
  • Épuisé
  • Disponible en magasin
Ajouter à ma liste d'envie
Vous devez être connecté

40,00 € 35,20 € TTC
Il ne reste que 0 bouteille(s) disponible(s) en ligne dont 1 bouteille(s) en magasin.

  • Notations
    Vinous (Antonio Galloni) 90, Jeb Dunnuck 89, Vinous (Neal Martin) 88, Wine Spectator 90, Vinous 88, Decanter 17/20, James Suckling 95, Wine Advocate (Neal Martin) 88-91, Wine Advocate 88
  • Température de service
    17-18°C

Accords mets vins pour Château HAUT-BAGES LIBERAL

Gibier
Viande rouge grillée
Viande blanche grillée
Fromage à pâte dure

L'appellation Pauillac

Une concentration de grands vins puisque 3 des 5 premiers crus classés en 1855 sont issus de l’appellation Pauillac (1204 hectares). Ces vins qui allient la finesse de la sève et le pouvoir corsé des tannins, font appel à une palette aromatique incroyablement riche : cerise noire, réglisse, griotte, rose, iris, fumé, etc. qui rend chaque dégustation unique. C’est un vin qui, en vieillissant, révèlera peu à peu son bouquet et sa finesse.

Notes de dégustation pour Château HAUT-BAGES LIBERAL

Une robe sombre, un bouquet de pruneau, de truffe et de chêne grillé, sa richesse et sa concentration justifient de grandes ambitions après vieillissement. Un nez épicé avec des notes animales et empyreumatiques, un volume important en bouche, une grande structure tannique soyeuse et persistante.

La propriété

Quelques explications sur ce long nom composé : Haut Bages car sur les hauteurs de Bages, un lieu-dit à mi-chemin entre Pauillac et Saint Julien. Libéral par le nom de la famille qui a constitué le vignoble au XVIIIème. Courtiers de père en fils, ils ont au fil du temps regroupé de très bonnes parcelles de graves profondes dont la plus importante domine l'estuaire de la Gironde.rnIl s'en faut de peu qu'il soit au sommet de l'appellation. En fait, c'est une toute petite route qui a fait la différence. Celle qui le sépare de Château Latour, le grand pauillac.rnAprès une longue période de déclin, le domaine fut acquis par la famille Cruse en 1960.rnQuand il est mis en vente en 1982, les plus grands noms du Médoc se livrent une véritable course poursuite à l'achat. Les propriétaires de Chasse-Spleen remportent la partie. Leur première vinification est un succès favorisé bien sûr par les conditions exceptionnelles de cette grande année.rnDepuis, l'équipe mise en place ne démérite pas et le vin qu'elle fait ne cesse de croître dans l'estime des dégustateurs et des journalistes. rnrn rn

Vous aimerez aussi