Actualités

Journée de la terre

Journée de la terre
Publié le : 22/04/2022 09:32:49  |  Catégories : Actualités

Le 22 avril, c’est la journée de la terre.

Cette journée est l’occasion de mettre en avant la biodiversité qui nous entoure et de sensibiliser au changements climatiques et perturbations environnementales qui ont des répercussions directes sur notre éco système.

Dans le domaine du vin et particulièrement dans les vignes, ce sujet est primordial. De fait, plusieurs propriétés et vignerons ont fait le choix de modifier les modes de vinification et d’élevage de leur vin en adoptant un mode de culture raisonnée, respectueux de l’environnement, permettant de bénéficier de la certification biodynamie ou du label Agriculture Biologique.

Ces termes peuvent vous paraître flous : agriculture biologique, biodynamie… Regardons ensemble ce que signifie ces différents concepts.

  • Les vins biologiques : ils obtiennent cette certification dès lors que le vigneron respecte le cahier des charges. Celui-ci repose sur l’interdiction d’utiliser des engrais et autres produits chimiques dans les vignes. Afin de traiter les maladies fréquentes de la vigne, les vignerons devront opter pour des traitements à base de soufre. Il faudra attendre au minimum 3 ans en respectant ces différents principes afin de pouvoir obtenir le label AB Agriculture Biologique ou la certification Ecocert. Pendant ce temps de conversion biologique, le vignoble sera suivi par l’organisme de certification afin de s’assurer du respect du cahier des charges.
  • La biodynamie : il existe deux certifications : Demeter et Biodyvin. Celles-ci reposent sur des méthodes culturales plus respectueuses de l’environnement considérant la terre comme un organisme vivant, autonome et diversifié. Il faudra d’abord obtenir le label AB avant de pouvoir prétendre à la biodynamie. Cette dernière consiste donc à travailler la vigne dans un équilibre avec le sol et la terre. En ce sens, l’utilisation d’engrais chimique ou de pesticides est interdite et remplacés par des mélanges de plantes infusées ou macérées. Aussi, la vigne est travaillée selon les calendriers solaire et lunaire qui sont établi pour respecter le cycle naturel des plantes. Enfin, les doses de soufre sont moins élevées que dans les vins bios. En respectant le cahier des charges, il sera donc possible d’obtenir cette certification. Il se peut qu’un vigneron travaille en biodynamie mais ne la possède pas.

Il existe également le terme de vins « naturels » ; vins qui ne reposent sur aucune certification mais qui se basent sur une culture bio ou biodynamique et qui reposent sur des vendanges effectuées à la main, l’utilisation de levures indigènes présentent naturellement dans les raisons pour la fermentation, et l’utilisation d’aucun intrant lors de la vinification hormis un peu de soufre.