CH. LEOVILLE POYFERRE
  • CH. LEOVILLE POYFERRE
  • CH. LEOVILLE POYFERRE
  • CH. LEOVILLE POYFERRE

Château LEOVILLE POYFERRE

  • 2015
  • Bordeaux
  • Rouge
  • Saint-Julien
  • 13.5°C
  • 2ème cru classé
Avis clients
0
Lire les avis(0)

95,00 €

Il ne reste que 2 bouteille(s) disponible(s) en ligne dont 1 bouteille(s) en magasin.

En stock
Disponible en magasin
  • Notations
    Le Point 17,5, René Gabriel 18, Vinous (Antonio Galloni) 97, Vinous (Neal Martin) 95, Wine Spectator 95, Decanter 94, Revue du Vin de France 18/19, James Suckling 96, Wine Advocate (Neal Martin) 94, Wine Enthusiast 95-97, Wine Advocate 94
  • Température de service
    17-18°C

Notes de dégustation

Les vins de Saint-Julien et ceux du Château LEOVILLE POYFERRE sont d’abord caractérisés par une grande complexité d’arômes allant du fruit rouge (cerise, griotte) vers les champignons pour les vieux millésimes.
Le Léoville Poyferré, grâce à son terroir, possède un magnifique équilibre entre alcool, acidité et tannins, et développe un somptueux velouté ainsi que beaucoup d’élégance et de finesse, le tout allié à une très grande capacité au vieillissement.

Accords mets vins

Gibier
Viande rouge grillée
Viande blanche grillée
Fromage à pâte dure

La propriété

L'origine du domaine de Léoville Poyferré remonte à 1638. C'est à l'époque un simple remblais de graviers au milieu de terres qui ne sont pas encore drainées et labourées. Il se nomme alors Mont Moytié, du nom de son créateur, le parlementaire bordelais Jean de Moytié.rnEn 1740, la propriété passe par mariage à Alexandre de Gasq, seigneur de Léoville. A la mort de ce dernier, le vignoble restera en indivision jusqu'à la révolution. C'est alors la plus grande propriété viticole du Médoc. rnL'un des quatre héritiers, le marquis de Las Cases, ayant émigré, il voit sa part vendue au bien national. Rachetée en 1826 par Hugh Barton, celle-ci sera à l'origine de LEOVILLE-BARTON.rnEntre temps, du fait de la disparition de leur tante, les deux enfants du marquis étaient devenus à leur tour, héritiers des trois quarts restants du domaine initial. Le partage eut lieu en 1840. La part du fils aîné, Pierre-Jean, maréchal d'Empire et célèbre biographe de Napoléon, représente aujourd'hui le château LEOVILLE-LAS-CASES. rnQuant à sa soeur, Jeanne, elle cède sa part à sa fille, épouse du baron Jean-Marie de Poyferré. Ainsi naissait le château LEOVILLE-POYFERRE.rnLors du classement de 1855, la propriété d'origine se trouvait partagée en trois exploitations, chacune se voyant attribuée le titre de Deuxième Grand Cru Classé.rnPar la suite, les Poyferré, ruinés, vendront la propriété à Armand de Lalande, propriétaire du château Cantenac-Brown, qui la lèguera en 1894 à sa fille, épouse d'Edouard Lawton.rnEn 1920, la famille Cuvelier, négociant en vins originaire du Nord de la France, rachète le château Léoville-Poyferré à la famille Lalande Lawton.rnDepuis 1979, un des membres de la famille Cuvelier, Didier, gère la propriété.

L'appellation

11 crus classés représentent 80% de cette appellation dont l’étendue est de 909 hectares. Les vins d’appellation Saint-Julien présentent une palette aromatique intense dominée par des notes de myrtilles et de cassis ou encore de réglisse et de tabac. Malgré des tannins puissants, ces vins sont raffinés et veloutés et font preuve en bouche d’une belle densité.

Vous aimerez aussi